Phu Kradueng

Phu Kradueng, l’un des nombreux parcs naturels de la Thaïlande. Nous n’avons pas pu faire de marche à Chiang Maï, nous nous sommes rattrapés ici !

Phu Kradueng, aussi appelée la montagne cloche ou la montagne qui se mérite, est un plateau, perché à 1200m d’altitude et entouré de falaises assez impressionnantes.

Premier jour, la grimpette ! Il faut bien monter ces 1100 m de dénivelés. Cécile pour sa première grosse rando en montagne a commencée fort ! En plus comme c’était trop facile comme ça, on a enchainé la montée après 13h (et donc la nuit) passées dans des bus.

Tout de même une belle récompense en route, avec une très belle vue !

Et en haut, nous sommes officiellement devenus des « Phukradueng conquerors » !

Après une montée assez raide, le contraste est saisissant, c’est tout plat !

Nous nous sommes installés au camping. C’est un lieu très touristique, mais visité essentiellement par des touristes thaïs. Nous sommes tombés en pleine saison creuse et nous avons pu bénéficier de toute la logistique d’un grand camping, mais pour nous tout seuls ! Douche chaude, des sentiers bien balisés et bien entretenus, des restos et des ravitaillements un peu partout. Et le tout sans personne, le pied !

Bon le défaut tout de même, c’est que tout est écrit en thaï du coup. Quand il faut choisir sont plat au menu et que personne ne parle anglais, c’est pas évident !

Nous avons appris comment commander une omelette frie avec du riz en thaï et on en a mangé quelques un (c’est le plat le moins cher :) ) : si ça vous arrive, il faut demandé du Kaew Kaï Chew !

Deuxième jour, ballade de 24 km dans le parc, en commençant dès 6h du matin pour le lever du soleil. Bon pas de chance, la brume est au rendez vous, nous n’aurons pas la vue mais néanmoins de magnifiques couleurs !

Et puis petit déj avec une jolie vue !

Ensuite promenade toute la journée, des beaux paysage, des fleurs et des petites bêtes.

Et de sacrées falaises !

Puis un magnifique coucher de soleil, avec les nuages, les couleurs étaient somptueuses.

Nous n’avons pas vu d’éléphants sauvages ou des tigres qui vivent dans la réserve, mais si ça se trouve eux nous ont vu, qui sait !

Mais pour nous consoler, nous avons pu voir des cerfs, faut avouer qu’il est difficile de les rater, ils vivent sur le camping, bien nourris par les touristes.

Lorsque l’on mange au resto, ils viennent même essayer de lécher nos assiettes ! Le soir, après s’être fait viré de notre table, le cerf c’est donc mis sur la table d’à coté (il n’y avait personne) et a commencé à lécher allègrement tous les condiments posés là… Les suivants ont du avoir un petit goût en plus de la sauce pimentée ou du vinaigre… Beurk !

Et tant que l’on est dans l’anecdote, ce même soir, nous avons eu le thé gratuit, nous étions très contents (le thé coûte cher ici!). Au bout du 3ème service, j’ai eu quelques fourmis dans ma tasse. En vérifiant dans la théière, on s’est aperçu que les fourmis devaient être en train de faire leur festin sur le sachet au moment où il a été jeté dans l’eau bouillante. En tout cas, pour info, la fourmi infusée n’a pas de goût !

Et 3ème jour, de nouveau lever de soleil. Puis il faut bien redescendre ces 1100 m de dénivelés ! Arrivés en bas nous étions bien fatigués mais ravis de ces 3 jours de nature et d’air frais !

Plus de photos ici

Bookmark the permalink.

3 Responses to Phu Kradueng

  1. Charlotte says:

    Trop bon le coup des fourmis en infusion et du nettoyage de table et de condiments à la langue de cerf … hi hi j’adore.
    Vos photos sont toujours aussi belles ! Bonne continuation et bon anniversaire Cécile !!!

  2. Alex says:

    Magnifique les Amis !!!

    Sarah et moi vous suivons avec attention mais surtout beaucoup de plaisir ;-))))

    S’il vous faut une gestionnaire et un kiné on est volontaire lol

    Plein de bisous

  3. Alex says:

    Et on te souhaite un très bon Anniversaire !!! Bisous